Le temps d’Antigone


Livres / jeudi, octobre 15th, 2015

Le temps d’Antigone

Enquête sur l’éternité et l’actualité du mythe d’Antigone


par Eric Werner

En février 1943, trois étudiants de l’Université de Munich furent arrêtés par la Gestapo, on les avait surpris en train de répandre des tracts dans le hall de l’Université. Ces tracts en appelaient au renversement du régime.

Deux de ces étudiants étaient frère et sœur : Hans et Sophie Scholl. Le troisième étudiant s’appelait Christian Probst. Ils faisaient partie d’un réseau de résistance dénommé La Rose blanche.

Quelques jours plus tard, un tribunal du peuple (Volksgerichtshof) les condamna à mort, et ils furent guillotinés.

Devant le tribunal qui la jugeait, Sophie Scholl, alors âgée de 21 ans, fit cette déclaration : « Ce que nous disions et écrivions, beaucoup le pensent comme nous. Simplement ils n’osent pas l’exprimer ».

Sophie Scholl avait-elle lu Antigone, la pièce de Sophocle?

Essai | Philosophie | ISBN 978-2-88892-196-7 | 13×20 cm., 160 p., 17 €
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × cinq =