L’Eglise latine et le protestantisme


Livres / mercredi, novembre 1st, 2006

L’Eglise latine et le protestantisme

AU POINT DE VUE DE L’EGLISE D’ORIENT

Les croyances et la civilisation occidentales vues par les orthodoxes


par A. S. Khomiakov

Alexis Stépanovitch Khomiakov (1804-1860), chef de file des slavophiles russes, eut une importante correspondance polémique avec des dignitaires religieux catholiques et protestants. Il s’y attache en particulier à débusquer les partis pris du monde occidental à l’égard de l’Orthodoxie. En Européen accompli, il le fait dans un langage clair et universel.
Ces textes, qui n’ont rien perdu de leur actualité, sont animés d’une haute idée de la civilisation chrétienne et d’une confiance inébranlable en l’entente des esprits bienveillants.
Dans ces brochures, Khomiakov se proposait d’apporter à la détresse spirituelle de l’Occident un remède spirituel. Mieux que quiconque, il avait perçu les ambiguïtés du XIXe siècle qui, d’un côté, avec le triomphalisme de la science, avait consommé «la mort de Dieu»; et, d’un autre côté, exprimait son aspiration aux «choses qui ne sont pas de ce monde» en la tournant vers le  social­occultisme» ou vers un christianisme ultramontain, arbitraire et factice.
La réponse à la soif spirituelle de l’homme occidental, c’est bien sûr la plénitude de la vérité : l’Orthodoxie. Pour faire sentir cette réponse, Khomiakov recourt à une méthode originale et dans le fil de la tradition. Il n’est pas exagéré d’affirmer que Khomiakov a doté la langue française d’un joyau théologique.

Recueil d’essais | Orthodoxie | ISBN 978-2-88892-001-4 | 16×22,6 cm., 284 p., 23 €
 

Une réponse à « L’Eglise latine et le protestantisme »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × 5 =